Les voeux de notre Président

Brève

Publié le mercredi 06 janvier 2021

« Mon CO. Votre CO »

Dans ce stade Gerland désert, qui est devenu l’antre du LOU après avoir vécu les plus grandes épopées de l’Olympique Lyonnais ; dans le grand froid de ce début d’année 2021, j’ai retrouvé mon CO.

Celui dont le patron de l’OL, Jean-Michel Aulas, dont peu de gens connaissent son appétence pour le rugby et sa vraie connaissance de notre jeu, me disait, avant la COVID « Je suis ce que vous faites à Castres et c’est admirable, vous empruntez un chemin diffèrent et vous avez raison. »

« Mon CO », c’est un collectif qui est capable de se sublimer et à 14 contre 15, de refouler inexorablement les assaillants lyonnais qui trouvaient la pelouse de Gerland trop petite pour s’infiltrer dans notre défense malgré leur supériorité numérique.

« Mon CO », c’est celui de la cohésion, de l’abnégation, du courage, de l’entraide, de l’amitié et bien sûr au moment  voulu, c’est celui  qui est capable de porter l’estocade car il a aussi du talent.

« Mon CO », il est composé de joueurs soudés , emmenés par un capitaine exemplaire Mathieu Babillot et un Anthony Jelonch qui fera tout pour quitter le club en ayant tout donné, comme en son temps Rémi Lamerat l’avait fait avant lui lorsque nous étions en difficulté en 2015. Car au-delà de joueurs, professionnels ,ce sont des hommes reconnaissants pour le club et qui ne trichent pas.

« Mon CO », c’est celui qui permet à un jeune talonneur Gaétan Barlot, de rapidement confirmer le potentiel qu’avait vu en lui Pierre-Henry Broncan notre recruteur gersois, promu entraineur en Chef de façon naturelle. C’est celui d’Antoine Tichit qui retrouve son rôle de gladiateur tarnais en chef. Et de bien d’autres…

« Mon CO », c’est celui qui est capable, dans les entrailles du stade Gerland et dès son retour dans les vestiaires, de faire son mea culpa, de se dire qu’ avec un tel niveau d’engagement, il se serait évité quelques mésaventures depuis le début de saison. C’est celui qui écoute avec attention le discours d’un entraineur déjà tourné vers Agen, une rencontre à aborder avec le plus grand sérieux et sans tenir compte du classement de l’adversaire. Car le jour viendra ou Agen fera tomber un club du TOP 14. Le rugby est ainsi fait qu’il permet parfois à un collectif soudé de se trouver des ressources insoupçonnées et de créer une surprise. Nous sommes bien placés pour le savoir. Et il y a à Agen de jeunes joueurs talentueux qui seront d’autant plus dangereux à l’avenir qu’ils seront décomplexés et évolueront avec moins de pression qu’en début de saison.

Note situation est encore très précaire, elle risque de le rester un moment. Nous devons impérativement maintenir un niveau d’exigence très élevé pour confirmer la bonne sensation retirée de notre escapade lyonnaise.

Rien ne sera facile mais tout sera d’autant plus difficile si nous n’abordons pas cette rencontre avec l’humilité, la motivation et l’état d’esprit nécessaires. Nous avons subi notre lot de contrariétés depuis le début de la saison. Maintenant, notre public, même à distance, même frustré d’un contact physique avec ses joueurs, veut pouvoir à distance communier avec eux, être fiers d’eux et pouvoir se dire au-delà du classement du moment, que oui cette équipe, elle ressemble quand même à ses devancières et qu’elle dégage vraiment un parfum particulier dans le TOP 14. Bref il veut retrouver plus souvent « son CO. »

A tous nos partenaires, à tous nos abonnés, à notre public et à tous ceux qui s’intéressent au CO, le club adresse ses meilleurs vœux pour 2021.

Nous espérons vous retrouver au plus vite pour partager de nouvelles émotions qui n’ont pas la même saveur devant un écran TV. En attendant, toute notre gratitude va à  tous ceux qui continuent à nous soutenir malgré toutes les difficultés du moment.

Pierre-Yves Revol, Président