Victor Moreaux : “On aborde ce match comme un 16ème de finale”

Actualités

Publié le jeudi 09 janvier 2020

Notre deuxième ligne, Victor Moreaux revient sur la défaite face à Toulon, nous parle de cette rencontre capitale de Challenge cup face aux Dragons, et adresse un petit mot aux supporters. Le CO reçoit les Dragons de Newport ce samedi au Stade Pierre Fabre (15h). 

Quelles leçons avez-vous retiré de cette défaite dimanche dernier à Toulon ?

Les leçons, elles sont simples. Nous y sommes allés pour être agressifs d’entrée de jeu, ils s’y attendaient. Nous sommes restés au coude à coude une trentaine de minutes, mais notre indiscipline nous a fait défaut… Nous avons pris énormément de cartons, on s’est pénalisés tout seuls et avons joué en sous nombre. Contre une équipe comme Toulon, avec de tels joueurs, ça ne pardonne pas. Physiquement, c’est compliqué de rivaliser à 13 contre 15. 

Que vous êtes-vous dit en début de semaine ?

Nous avons fait un très bon retour avec le staff, parce que malgré le score et cette indiscipline, nous avons fait de bonnes choses, avec des situations que nous aurions pu et du mieux gérer. Aujourd’hui (mercredi), nous avons fait un entraînement avec arbitre, pour travailler notre indiscipline. Nous travaillons très bien et il y a une énergie positive aux entrainements, on sent que cela va payer.

Samedi, retour de la Coupe d’Europe face aux Dragons, un match important pour la qualification, comment l’abordez-vous ?

Nous abordons cette rencontre comme un véritable 16ème de finale. Si nous remportons ces deux matchs, nous pouvons être qualifiés. Nous voulons retrouver le Castres Olympique que l’on a vu contre Lyon, c’est ce que nous sommes réellement. Tous les matchs sont importants pour se remettre dans l’avancée.

Est-il difficile de basculer d’un week-end à l’autre sur un autre championnat ?

Non. Après c’est personnel, peut-être qu’un autre joueur pensera autre chose. Pour moi, un match reste un match. Le système de jeu ne change pas, les annonces restent les mêmes. A partir du moment où tu es sur le terrain, tu donnes le maximum, le meilleur de toi même.

 Après 3 semaines sans match à Pierre Fabre, c’est le premier match à domicile pour cette nouvelle année 2020, as-tu un mot pour les supporters pour samedi ?

J’espère qu’ils seront toujours aussi nombreux, comme lors de la réception du LOU. Ce match contre Lyon était spécial de par l’hommage à Ibou, mais aussi grâce à la ferveur de nos supporters en tribune. De voir un public présent nous aide beaucoup, on les sent pousser derrière nous.  C’est délicat de leur dire de venir car nous leur faisons parfois de la peine avec des défaites ou des matchs difficiles, mais nous ne sommes pas fiers de nous aussi dans ces moments là. Ils ne faut pas qu’ils lâchent et continuent à venir. Cela va nous permettre de remonter, de retrouver notre beau jeu et de les rendre heureux, fiers de nous.