Jeremy Fernandez évoque la reprise dans le grand bain !

Actualités

Publié le mercredi 10 juillet 2019

Jeremy Fernandez, demi de mêlée de l’effectif espoir, aujourd’hui symbole de la filière de formation CO. A l’aube de sa dixième saison au club, il nous raconte sa reprise avec le groupe professionnel !

Comment se passe cette reprise avec le groupe pro ?

C’est très physique, il fait chaud et lourd. Après en ce qui concerne l’intensité, il y a aucun problème puisqu’on est parfaitement encadrés par les préparateurs. On bosse dur et on est pas mal de jeunes à être intégrés et j’ai l’impression qu’on se régale même dans la difficulté.

On ressent qu’on s’entraine un cran au dessus. L’intensité est plus haute et on nous en demande plus sur le plan physique et technique mais c’est comme ça que l’on progresse. C’est aussi un plaisir de pouvoir s’entraîner avec des joueurs que l’on regarde de loin depuis tout gamin.

Tu as commencé le rugby au SC Mazamet, c’est important pour toi d’évoluer dans ton territoire ?

Oui ça me fais quelque chose de particulier. Je ne suis jamais parti donc je peux pas non plus savoir comment ça se déroulerait dans un club loin de chez moi. Mais il est certain qu’évoluer aujourd’hui dans ce cocon du bassin tarnais et castrais ça fait chaud au coeur. Depuis tout petit je vais au stade voir tous les matchs et ça fait maintenant 10 ans que je suis au CO. Donc rester ici, c’est un vrai rêve de gosse.

Comment sont les joueurs du groupe pro avec les jeunes du centre de formation ?

D’une manière générale, l’intégration se fait très bien puisque les joueurs pros sont vraiment très sympas avec nous.

Ils sont constamment entrain de nous encourager, de nous montrer ce qu’il faut faire pour progresser, etc. Ça nous fait clairement évoluer. Après on découvre qui sont les leaders de groupe et de vestiaire au sein de l’effectif. Il y a aussi des joueurs qui te foutent la banane dès le matin à 8h. Donc évoluer avec ces gars là c’est plaisant et puis inconsciemment on observe comment ils s’entrainent et on est naturellement tirés vers le haut.

Quels sont tes objectifs pour la saison à venir ?

Je pars du principe que tant que je joue, je me régale. La base de ce sport c’est de prendre du plaisir, et pour prendre du plaisir il faut jouer. Que se soit en espoir ou en professionnel, peu importe. Après se serait juste un rêve de pouvoir jouer en pro bien évidemment…