Castres Olympique

le site internet
du Castres Olympique
fait peau neuve !

Accéder au site

Les premiers mots de Wilfrid Hounkpatin

Actualités

Publié le dimanche 08 juillet 2018
Wilfrid Hounkpatin, à 26 ans, évolue au poste de pilier droit. Après avoir commencé le rugby à 18 ans, il est passé par le centre de formation de Montpellier avant de partir à Narbonne puis de passer 4 saisons à Rouen.
 
Tu as évolué 4 ans en Fédérale 1, peux-tu revenir sur cette expérience ?
J’ai rejoint Rouen car je voulais retrouver le plaisir de jouer au rugby avec les copains. L’équipe était alors en Fédérale 2 mais nous sommes rapidement montés en Fédérale 1. Nous avons même été Champion de France, et avons échoué la saison passée en finale d’accession à la PRO D2 face à Bourg en Bresse. Ca me paraissait un choix logique et une belle opportunité à saisir de rejoindre aujourd’hui un club du TOP 14.
 
Tu étais justement sollicité par plusieurs clubs. Pourquoi avoir choisi le Castres Olympique ?
Il y a de belles valeurs rugbystiques ici, c’est l’équipe qui se rapproche des valeurs que j’avais connu au début, un club ou le collectif prime sur l’individuel. Ca a l’air d’être une équipe très soudée. Les entraineurs m’ont séduit dans leur discours. Je suis quelqu’un de simple pour qui l’aspect humain est très important. J’ai beaucoup discuté avec Christophe Urios. Il a formé de nombreux joueurs qui venaient de nulle part comme moi et les a fait progresser, j’espère que ce sera mon cas.
Comment se passe tes premiers pas au CO?
Pour l’instant, seules les recrues ont repris. Ça permet de réattaquer progressivement et de créer du lien entre nous. Cette reprise progressive me convient bien, il faut que je me mette à niveau. Moi qui vient de Fédérale, la barre est plus haute. Une fois que le groupe va arriver, l’intégration sera plus simple. Ça nous permet aussi de prendre nos repères au centre d’entrainement et d’avoir pu chronométrer le trajet du domicile au centre pour ne pas être en retard le premier jour (rires).
 
As-tu trouvé tes marques ici ?
Je loue avec ma compagne une petite maison à Laboulbène au nord de Castres. On est seuls au milieu des fermes et ça me plaît ! J’aime cette tranquillité et avoir de l’espace. J’ai commencé à visiter les environs, comme le Sidobre ou le lac des Montagnès, c’est une très belle région. Il faut juste que l’on s’habitue à la chaleur. Heureusement, il y a la Coupe du Monde à la télévision, ça me donne une belle excuse pour ne pas sortir (rires). On est vraiment contents d’être là et on se sent déjà chez nous.