Toutes les actualités Départ de Mauricio Reggiardo

Départ de Mauricio Reggiardo


Départ de Mauricio Reggiardo

Arrivé en cours de saison, Mauricio Reggiardo a tout de suite repris ses marques à Pierre-Antoine. En 4 mois, les Castrais ont retrouvé un accent argentin et un franc-parler qu'ils n'avaient jamais oubliés. Lui qui a passé la majorité de sa carrière de joueur et d'entraineur au CO a été l'un des artisans majeurs du maintien. Mission accomplie pour Mauricio qui s'en va maintenant vers d'autres horizons, mais jamais loin du Castres Olympique...

Quel bilan tires-tu de ces 4 mois passés au Castres Olympique ?
J'ai pris beaucoup de plaisir à vivre cette aventure avec les joueurs, surtout que nous avons eu le final que nous espérions! C'est un grand soulagement, et le sentiment de mission accomplie.

Tu as vite retrouvé tes marques à Castres...
C'est comme si j'étais parti en vacances. Dès que je suis revenu à Castres, c'était pareil, j'ai de suite retrouvé mes repères, mes amis... c'était comme revenir chez soi !

Un moment marquant durant ces 4 mois ?
Il y a eu une réunion faite un lundi matin, la semaine précédant Lyon, avec tous les joueurs et tout le staff, où nous nous sommes dits des mots durs, mais des vérités. On a vraiment pris conscience que le club était en danger. Ce matin-là, tout le monde est retombé sur terre, les joueurs ont oublié leur titre de champion de France, leur place de finaliste la saison passée. Tous ont pris conscience que nous étions derniers, qu'il fallait avoir beaucoup d'humilité et que notre survie dépendait de nous, des efforts que nous étions prêts à faire pour nous en sortir et pour que le club reste à sa place, en TOP 14.

Comment vois-tu le CO la saison prochaine ?
Le vécu de cette année devrait beaucoup aider. Une saison ne se joue pas à grand chose, on peut prendre l'exemple de la dernière pénalité de Beauxis avec Bordeaux, il en faut peu pour basculer d'une grande à une petite saison. J'ai beaucoup de respect pour Christophe (Urios), je le connais bien, je connais sa façon de travailler, j'ai confiance en lui. Il connait le club, et va très bien savoir où mettre l'accent. 
Plus jamais le CO ne doit revivre des saisons comme celle que nous venons de vivre ! Ca va servir d'expérience pour le futur et ça confirme la valeur, la force du groupe. Ce groupe a été capable d'être Champion mais aussi de faire des efforts pour ne pas descendre. Dans les moments difficiles, les joueurs savent répondre présents!

Qu'est-ce qui a changé au club ces dernières années ?
Le club avait été champion de France deux années auparavant. Quand je suis parti, ça faisait 15 ans qu'il ne l'avait pas été! J'ai retrouvé un club dans une situation compliquée après deux saisons incroyables. Après, je n'ai pas trouvé de grands changements. Certes, le stade est plus joli mais après, c'est toujours pareil, j'ai retrouvé le même club où j'ai passé tant d'années. C'est toujours cette ville qui pousse derrière son équipe, avec les supporters qui viennent regarder l’entrainement au Levezou, dire toujours un mot gentil aux joueurs... Si on est arrivés à s'en sortir, c'est aussi et surtout car nous avons toujours eu leur soutien. Même dans les moments compliqués, ils ont été plus que jamais avec nous.

Tu as signé un contrat de 3 ans à Albi, pourquoi t'es tu engagé avec le club?
Un gros défi m'y attend. Cette année, ils ont été demi finalistes en championnat. Ugo (Mola) m'a laissé un bel héritage.  C'est un club que je ne connais pas comme je connaissais le CO mais ça fait aussi partie du challenge, de commencer petit à petit à prendre ses repères et d'essayer d'amener ce groupe à vivre une belle aventure. Je suis content de revenir en France. Avant, je disais partout que j'étais Castrais, maintenant, je vais pouvoir dire que je suis Tarnais !

Posté le 02/06/2015

Prochain MatchPROCHAIN MATCH VENDREDI 19 MAI  - 21h00
Rugby Club Toulonnais  VS  Equipe Top 14
> Accés Billetterie
LES BREVES Suivez le Castres Olympique sur Twitter TWITTER
Téléthon
Des objets réalisés par les Compagnons du Devoir et les élèves du Lycée du Sidobre sont en vente au siège du club, sur le Causse, afin de récolter des fonds pour l'AFM Téléthon

Inscription à la newsletter